entete

DE LA RECHERCHE A LA FORMATION

Nous avons créé ce blog dans l'intention de faire connaître les travaux de recherche en didactique de la géographie. Notre objectif est également de participer au renouveau de cette discipline, du point de vue de ses méthodes, de ses contenus et de ses outils. Plus globalement nous espérons que ce site permettra d'alimenter les débats et les réflexions sur l'enseignement de l'histoire-géographie, de l'école à l'université. (voir notre manifeste)

Qui sommes-nous ?


Comité éditorial :
Sophie Gaujal
Sylvain Genevois
Caroline Leininger
Xavier Leroux
Jean-François Thémines
Christine Vergnolle-Mainar


Fondateurs du site :

Sylvain Genevois, agrégé d’histoire-géographie, est actuellement maître de conférences en sciences de l'éducation à l’université - ESPE de la Réunion. Il a enseigné l'histoire-géographie en lycée, puis a été formateur à l'IUFM de Lyon avant de conduire des travaux de recherche à l'IFE (ex-INRP), dans le domaine des TICE et de la didactique de la géographie. Titulaire d'une thèse sur l'usage des outils de cartographie numérique dans l'enseignement de la géographie, il s'intéresse aux enjeux didactiques et pédagogiques des technologies numériques en contexte d'enseignement et de formation au sein du laboratoire ICARE (EA 7389). Pour en savoir plus, cliquez ici.

Caroline Leininger-Frézal, agrégée de géographie, maître de conférences en géographie à l’université de Paris 7 Denis Diderot, a enseigné l'histoire-géographie en collège. Elle a mené des recherches au sein de l'équipe ECEGH (Enjeu contemporain de l'histoire et de la géographie) à l'INRP. Titulaire d'une thèse de géographie sur l'éducation au développement durable en milieu scolaire et associatif, elle poursuit aujourd'hui ses travaux de recherche dans ce domaine, et plus largement dans le champ de la didactique de la géographie dans le cadre du laboratoire de didactique André Revuz. Pour en savoir plus, cliquez ici.


Contributeurs :

Sophie Gaujal est professeure agrégée d'histoire géographie en lycée et docteure en géographie, membre du laboratoire EHGO - Géographie Cité. Elle s'intéresse à la manière dont il est possible de convoquer et articuler dans le cours de géographie différents registres de savoir, le savoir d'expérience (la géographie spontanée) et le savoir formel (la géographie raisonnée). A cet effet, et depuis une posture de praticienne-chercheure, elle a développé différents outils : visite sensible, photographie, carte sensible, performance artistique. Deux concours, Géophotographie et CartoGraphie ton Quartier ont pour objectif de favoriser le transfert de ces pratiques créatives dans les pratiques enseignantes.

Xavier Leroux, professeur des écoles (Tourcoing), docteur en géographie, membre associé au laboratoire "Discontinuités" (Université d'Artois), membre de l'association les Clionautes, il s'intéresse à la didactique de la géographie à l'école primaire au travers des représentations et des pratiques des élèves et des enseignants. Pour en savoir plus, cliquer ici.

Jean-François Thémines est professeur des universités en géographie à l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education (ESPE) de l’Académie de Caen (Université Caen Normandie). Chercheur au sein du laboratoire Espaces et Sociétés (ESO) UMR 6590 CNRS, ses travaux portent sur les apprentissages scolaires de l’espace des sociétés, la professionnalisation des enseignants, la prise en compte de la dimension spatiale dans l’analyse du travail enseignant ainsi que la production spatiale des inégalités éducatives. Pour en savoir plus, cliquer ici.

Christine Vergnolle-Mainar est professeur des universités en géographie à l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education (ESPE) Toulouse Midi-Pyrénées (Université Toulouse Jean Jaurès). Après avoir été professeur agrégée d’histoire et de géographie, elle s’est engagée dans des recherches sur l’enseignement de la géographie et l’éducation à l’environnement / développement durable au sein du laboratoire GEODE UMR 5602 CNRS – Université Toulouse Jean Jaurès.  Elle travaille notamment sur l’approche des paysages et l’ancrage territorial, en favorisant les démarches interdisciplinaires. Pour en savoir plus, cliquez ici.


Manifeste du site

DE LA RECHERCHE A LENSEIGNEMENT  ET A LA FORMATION
ou comment refonder le lien entre la géographie universitaire et la géographie scolaire ?

Depuis deux décennies, de nombreux auteurs dénoncent la crise de la géographie, en particulier le mauvais état (ou plutôt la mauvaise image ?) de la géographie scolaire (Le Roux, 1999 ; Carlot, 2003 ; Roques 2006). Dans ce débat, ont été mis en cause les programmes scolaires, la nature des concours, la formation insuffisante des enseignants, la perte de sens des savoirs et des apprentissages scolaires, la crise de l’école et surtout la forte disjonction entre la géographie scolaire et la géographie universitaire.

Dans le sillage des technologies numériques et d’Internet, la géographie se diffuse pourtant plus largement et sous de nouvelles formes (diffusion plus rapide des savoirs scientifiques, essor de l’imagerie et de la cartographie numérique, développement de la géolocalisation…). Une géographie grand public, utile, informée et "citoyenne" se développe, en lien avec la géographie appliquée et la géographie savante. La géographie scolaire puise une partie de ses contenus, de ses outils, de ses démarches dans ces différents pôles de la géographie.

On observe malgré tout une faible porosité entre les travaux de recherche en didactique de la géographie et les pratiques scolaires : « s’il ne faut pas s’étonner ni se scandaliser du hiatus entre la recherche didactique et la pratique scolaire en histoire et géographie, ne pourrait-on au moins essayer d’établir des passerelles entre l’une et l’autre pour éviter un divorce total, pour renouveler quand même les pratiques scolaires, éviter les routines ? » (Hugonie, 2002). Nous nous inscrivons totalement dans cette perspective. Ce qui nous semble essentiel, c’est de réfléchir aux liens qui peuvent s’établir entre les deux. C’est pour assurer ce rôle de « passeur » que nous avons ouvert ce site qui vise trois objectifs principaux :

  1. faire connaître les travaux de recherche en didactique de la géographie. Il existe peu de lieux pour découvrir ces travaux de recherche, pour débattre de leurs résultats, pour réfléchir à leur possible réinvestissement dans des pratiques de classe. Il s’agit donc de mettre à disposition ces travaux, de les faire connaître, d’en discuter…
     
  2. participer au renouveau de la géographie, du point de vue de ses méthodes, de ses contenus et de ses outils. La géographie a entamé de profondes transformations et il n’est pas évident de se repérer dans ces nouvelles orientations. Il faut disposer d’un solide bagage scientifique et connaître les nouveaux outils mis à disposition.

  3. alimenter les débats et les réflexions sur l'enseignement de l'histoire-géographie, de l'école à l'université. D’autres sites, d’autres associations se battent pour défendre l’enseignement de l’histoire-géographie, qu’il s’agisse par exemple de l’APHG, des Clionautes, du site Aggiornamento… mais la géographie n’y est pas toujours suffisamment représentée.

Ce site soutient donc une didactique ouverte, utile et pragmatique sans néanmoins confondre la posture du chercheur et la posture de l’enseignant.

L’enseignement de la géographie ne peut plus être pensé seulement sur le mode de la transposition : transposition didactique à partir des savoirs savants ou transposition à partir des pratiques sociales. D’autres enjeux apparaissent : le dialogue avec les autres disciplines mais aussi avec les « éducations à » (notamment l’éducation au développement durable, aux médias,…) qui obligent à repenser la discipline d’un point de vue inter- voire trans-disciplinaire (Vergnolle-Mainar, 2011).

Rétablir les liens entre la recherche et l’enseignement (et la formation) ne signifie pas pour nous  renforcer l’emprise de la géographie universitaire sur la géographie scolaire. Celle-ci conserve, comme toute discipline scolaire, une certaine autonomie comme l’ont montré Chervel (1988) et Audigier (1997), ce que beaucoup d’universitaires semblent avoir du mal à accepter. La géographie scolaire n’est plus cette « discipline bonasse » qu’Yves Lacoste dénonçait dans les années 1980. Inversement les enseignants ne peuvent pas ignorer les travaux de recherche sans risquer de tomber dans l’empirisme. La géographie enseignée est entrée dans un processus de renouveau pour devenir une géographie plus active et plus ouverte sur les enjeux du monde actuel. Pour autant, ses contenus, ses finalités culturelles, patrimoniales, intellectuelles et civiques, ses outils et ses démarches continuent à faire débat. (Genevois, Carlot, 2010).

Nous concevons le blog DIDAGEO comme un site ouvert et évolutif. D’autres membres peuvent venir alimenter ce site qui est ouvert aux chercheurs, aux enseignants et aux formateurs. Conçu comme un carnet de recherches, ce site vise à être un lieu de diffusion et d'échanges à partir de différents travaux. Des articles de fond seront proposés aux côtés de la veille et des comptes rendus de lecture, ainsi que des outils de bibliographie collaborative.

Pour proposer un article, suggérer vos idées ou participer, merci d'envoyer un message à l'adresse : didageo@googlegroups.com


Références

Audigier, F. (1997). "Histoire et géographie : un modèle disciplinaire pour penser l'identité professionnelle." Recherche & formation 25: 9-21.
           
Carlot, Y. (2003). Fin de partie ? Sur le sort de la géographie scolaire, http://clioweb.free.fr/debats/findepartie.htm

Chervel, A. (1988). "L'histoire des disciplines scolaires." Histoire de l'Education 38, Paris, INRP: 59-119.

Chevalier, J-P. (1997). Quatre pôles dans le champ de la géographie ?, Cybergeo http://cybergeo.revues.org/6498

Clerc, P. (1999). Production et fonctionnement de la culture scolaire en géographie. L’exemple des espaces urbains, Thèse de doctorat, Paris 1.

Genevois, S., Carlot, Y. (2010). Quel éveil des consciences sans l'enseignement de l'histoire-géographie ? Conférence-débat, Association des libres penseurs de France, 29 avril 2010 http://sgenevois.free.fr/conscienceHG_Genevois_Carlot.pdf
           
Hugonie, G. (2002). Pourquoi les recherches didactiques ne modifient-elles guère les pratiques scolaires ? Journée des didactiques de l'histoire et de la géographie du 27 septembre 2002. http://aphgcaen.free.fr/chronique/hugonie.htm

Le Roux, A. (1999). Faut-il supprimer la géographie au collège et au lycée ? Cybergéo

Roques, G. (2006). Décrypter le monde aujourd’hui. La crise de la géographie, Autrement-Frontières.

Vergnolle-Mainar, C. (2011). La géographie dans l'enseignement. Une discipline en dialogue. Paris, PUR.